Pour découvrir toutes les fonctionnalités de ce site, les cookies sont nécessaires. Activez les cookies et actualisez votre navigateur. Après la mise à jour, une fenêtre de gestion des cookies s’affichera.

Ce site utilise des cookies pour des raisons de fonctionnalité, de confort, et de statistiques. Vous pouvez modifier ce paramètre à tout moment en cliquant sur "changer les réglages". Si vous consentez à l’utilisation de cookies, cliquez sur "oui, je suis d'accord". Notre politique de confidentialité

« Connected Car Effect 2025 »

« Connected Car Effect 2025 »

Une étude Bosch montre que la mobilité connectée améliore la sécurité et l’efficacité et libère du temps

 
 
Bosch-Showcar_CES2017_1007[1]
Bosch-Showcar_CES2017_1011[1]
mySPIN[1]
Retrofit_eCall[1]
 

Contacts


Isabel Lebon
Agence Peter & Associés
Téléphone + 33 1 42 59 73 95

 

Harald Frank-Lerendu
Directeur de la Communication
Robert Bosch (France) SAS
C/CCR-FR; C/AGR-FR
32, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
France
Téléphone
+33 (0)1 40 10 71 11

 

04.01.2017 | France

« Connected Car Effect 2025 »

Une étude Bosch montre que la mobilité connectée améliore la sécurité et l’efficacité et libère du temps

- Des modélisations pour l’année 2025 démontrent l’intérêt de la conduite connectée et assistée pour l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine

- 260 000 accidents évités, près de 400 000 tonnes de CO2 économisées et des gains de temps considérables

- 4,3 milliards d’euros de coûts matériels et de coûts de dommages en moins

- 360 000 blessés en moins lors d’accidents de la route

Petite frayeur après un long trajet sur autoroute, avec un embouteillage à la sortie d’un virage. Puis, une fois arrivé à destination, aucune place de stationnement libre à proximité. C’est aujourd’hui le quotidien des automobilistes. Mais dans moins de dix ans, de toutes nouvelles possibilités s’offriront à eux : grâce à la conduite hautement automatisée, ils voyageront détendus, les voitures qui les précèdent les avertiront à temps des ralentissements et leur propre véhicule décélèrera avant la survenue d’une situation dangereuse. Et à la fin du trajet, la navigation guidera le conducteur directement vers une place de stationnement disponible, ou alors la voiture ira rejoindre un emplacement libre dans le parc de stationnement de manière entièrement autonome.

Cette vision ne relève pas de la science fiction : grâce à l’intégration des voitures dans Internet, elle deviendra bientôt réalité. L’étude « Connected Car Effect 2025 » menée par Bosch et la société de conseil Prognos a examiné avec précision ce que cela signifie concrètement pour l’Allemagne, les Etats-Unis et les grandes villes chinoises. La conclusion est la suivante : les systèmes de sécurité et fonctions basées sur le cloud permettent d’éviter environ 260 000 accidents occasionnant des blessures, d’économiser 390 000 tonnes de CO2 et de faire gagner de nombreuses heures aux conducteurs, qui peuvent ainsi se consacrer à d’autres activités. « L’interconnexion réduit le nombre d’accidents, la consommation de carburant et le stress », indique Dirk Hoheisel, membre du Directoire, résumant ainsi les résultats des modélisations.

Les systèmes d’assistance et de sécurité connus fourniront des données

« Les héros cachés de la révolution connectée sont les systèmes d’assistance et de confort que nous connaissons déjà pour la plupart », explique Dirk Hoheisel. Selon les modélisations, le système électronique de stabilité ESP par exemple équipera à l’horizon 2025 jusqu’à 90 % de l’ensemble des véhicules circulant dans ces trois pays, et les assistants de freinage d’urgence et de maintien de voie basés sur des capteurs jusqu’à 40 % du parc de véhicules particuliers. Des systèmes améliorant le confort et assurant l’interconnexion seront également présents dans la majorité des voitures. D’ici 2025, les smartphones par exemple pourront être intégrés dans le système d’info-loisirs d’un véhicule sur deux environ.

Le nombre croissant de ces systèmes et leur connexion accrue à Internet représenteront au total bien plus que la somme de leurs parties, et cela au profit de chaque usager de la route : les capteurs ESP signaleront à l’avenir les tronçons verglacés, les caméras collecteront des données sur les limitations de vitesse ou le brouillard, et des fonctions comme les solutions de stationnement basées sur Internet ou les signalements de véhicules circulant à contre-sens pourront être aisément mises en œuvre, quasiment en temps réel.

Résultats individuels de l’étude « Connected Car Effect 2025 »

« Notre étude montre qu’en 2025, les effets de l’interconnexion auront un impact tangible sur chaque automobiliste », a indiqué Dirk Hoheisel. Pour l’étude, Bosch et Prognos ont réalisé des calculs pour l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine. Voici une sélection des résultats individuels obtenus :

• Plus de 260 000 accidents occasionnant des blessures (Allemagne : 30 000, Etats-Unis : 210 000, Chine : 20 000) seront évités chaque année, soit autant qu’à Berlin en deux ans.

• Près de 360 000 personnes en moins seront blessées lors d’accidents de la route, soit autant qu’à Los Angeles en douze ans. La répartition sera de 37 000 en Allemagne, 290 000 aux Etats-Unis et 25 000 en Chine.

• Environ 11 000 vies humaines pourraient être sauvées grâce aux systèmes d’assistance connectés, soit 300 en Allemagne, 4000 aux Etats-Unis et 7000 en Chine.

• Jusqu’à 4,3 milliards d’euros pourront être économisés en coûts matériels et de coûts de dommages grâce aux systèmes d’assistance connectés. C’est presque le double de la somme que le gouvernement chinois a dépensée en 2016 pour améliorer la qualité de l’air à Pékin. Cette baisse de coûts représente des économies importantes pour les assurances, et donc pour le budget de chaque propriétaire de véhicule. Sur les 450 millions d’euros qui concernent l’Allemagne (Etats-Unis : 3,6 milliards de dollars, Chine : 380 millions de dollars), l’intégration du smartphone fait à elle seule économiser plus de 90 millions d’euros.

• Près de 400 000 tonnes de CO2 seront économisées grâce aux fonctions connectées, soit l’équivalent de ce que peut absorber le parc national de la Forêt Noire en trois ans. Des concepts tels que le stationnement basé sur la communauté ou la gestion active des espaces de stationnement permettent de gagner jusqu’à 380 millions de kilomètres à la recherche d’une place de stationnement, la conduite hautement automatisée réduisant par ailleurs la consommation de carburant.

• Environ 70 millions d’heures de conduite seront économisées grâce aux fonctions de stationnement connectées en Chine, aux Etats-Unis et en Allemagne, soit l’équivalent du temps de travail annuel de 40 000 collaborateurs.

• 31 heures de temps libre sur autoroute, or les Allemands passent statistiquement 39,5 heures par an sur les autoroutes (Etats-Unis : 43 heures sur les « Interstates », Chine : 26 heures sur les voies express). La conduite hautement automatisée associée à une connexion à Internet permettra en 2025 de consacrer près de 80 % de ce temps de conduite passé au volant à d’autres activités : par exemple pour lire, écrire des e-mails, participer à des vidéoconférences ou encore regarder des films. Les conducteurs parcourant 40 000 kilomètres par an pourraient ainsi bénéficier de 95 heures de bonus durant leurs trajets.

Bosch est le moteur de la mobilité connectée

Rares sont les entreprises à s’employer autant que Bosch à faire progresser la mobilité connectée. L’entreprise de technologies et de services développe les techniques d’interconnexion, les capteurs et les solutions de cloud nécessaires. Sa gamme de produits et services inclut des concepts d’affichage et de commande intuitifs et un grand nombre de services très divers.

Méthodologie d’analyse

Bosch et Prognos ont pris en compte douze technologies au total pour les véhicules particuliers privés et déterminé leur diffusion et leur impact d’ici 2025 en Allemagne, aux Etats-Unis ainsi que dans des agglomérations chinoises en procédant à des modélisations : « Nous avons simulé lors de ces modélisations la vitesse à laquelle les nouvelles technologies font leur apparition au sein du parc de véhicules », explique Stephan Kritzinger, expert en mobilité chez Prognos. Le modèle repose sur des statistiques internationales sur le développement du parc automobile, des données d’accidentologie, le niveau de recherche actuel et des estimations des collaborateurs de Bosch et de Prognos.

Depuis 1959, Prognos conseille partout en Europe des décideurs des sphères politique, économique et sociale sur des questions liées à l’avenir. Sur la base d’analyses neutres et de prévisions solides, des experts de Bâle, Berlin, Brême, Bruxelles, Düsseldorf, Fribourg, Munich et Stuttgart développent des bases de décision proches de la pratique et des stratégies d’avenir pour des entreprises, des donneurs d’ordre publics et des organisations internationales.

Informations complémentaires

- White Paper “Connected Car Effect 2025” [Lien]

- Infografic [Lien]

- Video [Lien]

Contacts presse :

Peter & Associés

Isabel Lebon/Patricia Jeannette

Tél : + 33 1 42 59 73 40

ilebon@peter.fr/pjeannette@peter.fr

BOSCH AUF AU SALON CES 2017 : du jeudi 5 au dimanche 8 janvier 2017 dans le Central Hall, stand 14128

SUIVEZ l’actualité de Bosch au CES 2017 sur Twitter : #BoschCES

PANELS AVEC DES EXPERTS BOSCH :

• Jeudi 5 janvier 2017 de 11h30 à 12h30 (heure locale) : Conference track « MEMS & Sensors: Personalizing Consumer Technology », Session « Where are Consumer Electronics Taking the Sensors Industry? » avec Stefan Finkbeiner, CEO and General Manager, Bosch Sensortec ; Venetian, Level 4, Marcello 4501

• Vendredi 6 janvier de 15h30 à 16h30 (heure locale) : Conference track « Vehicle Technology » ; Session « Redefining the Automotive Infotainment Experience » avec Torsten Mlasko, Las Vegas Convention Center N258

Le Groupe Bosch est présent en France depuis 1899 et a ouvert à Paris en 1905 son premier site de production à l’étranger. Avec 24 sites en France, dont 10 ont une activité Recherche & Développement, toutes les activités du Groupe sont aujourd’hui représentées dans l’Hexagone. En 2015, avec un effectif d’environ 7 800 personnes, Bosch France a réalisé un volume d'affaires de 2,996 milliards d'euros sur le territoire national.

Le Groupe Bosch est un important fournisseur mondial de technologies et de services. Avec un effectif d’environ 375 000 collaborateurs dans le monde (au 31/12/2015), le Groupe Bosch a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 70,6 milliards d’euros. Ses activités sont réparties en quatre domaines : Solutions pour la mobilité, Techniques industrielles, Biens de consommation et Techniques pour les énergies et les bâtiments. Le Groupe Bosch comprend la société Robert Bosch GmbH ainsi qu’environ 440 filiales et sociétés régionales réparties dans près de 60 pays. En incluant les partenaires commerciaux, le Groupe Bosch est alors présent dans près de 150 pays. Bosch emploie 55 800 collaborateurs en recherche et développement repartis dans près de 118 sites à travers le monde Ce réseau international de développement, de fabrication et de distribution constitue l’élément clé de la poursuite de la croissance du Groupe. Son objectif stratégique s’articule autour des solutions pour la vie interconnectée. Avec ses produits et services à la fois innovants et enthousiasmants, le Groupe Bosch entend améliorer la qualité de la vie en proposant dans le monde entier des « Technologies pour la vie ».

L’entreprise a été créée par Robert Bosch (1861-1942) en 1886 à Stuttgart sous la dénomination « Werkstätte für Feinmechanik und Elektrotechnik » (Ateliers de mécanique de précision et d’électrotechnique). La structure particulière de la propriété de la société Robert Bosch GmbH garantit la liberté d’entreprise du Groupe Bosch. Grâce à cette structure, la société est en mesure de planifier à long terme et de réaliser d’importants investissements initiaux pour garantir son avenir. Les parts de capital de Robert Bosch GmbH sont détenues à 92 % par la fondation d’utilité publique Robert Bosch Stiftung GmbH. Les droits de vote liés à ce capital social sont confiés majoritairement à la société en commandite Robert Bosch Industrietreuhand KG, qui exerce la fonction d’associé actif. Les autres parts sont détenues par la famille Bosch et par la société Robert Bosch GmbH.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site:

www.bosch.com

www.bosch-press.com

twitter.com/BoschPresse