Pour découvrir toutes les fonctionnalités de ce site, les cookies sont nécessaires. Activez les cookies et actualisez votre navigateur. Après la mise à jour, une fenêtre de gestion des cookies s’affichera.

Ce site utilise des cookies pour des raisons de fonctionnalité, de confort, et de statistiques. Vous pouvez modifier ce paramètre à tout moment en cliquant sur "changer les réglages". Si vous consentez à l’utilisation de cookies, cliquez sur "oui, je suis d'accord". Notre politique de confidentialité

 

Investir dans les idées vertes

Investir dans les idées vertes

This Flash Video Player requires the Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Investir dans les idées vertes

Quand la participation dans les jeunes entreprises est payante à plus d'un titre.

"Je vois quelque chose de... vert." De nombreux jeux d'enfants commencent d'une manière toute simple, et c'est précisément ce qui les rend si captivants. Il est donc presque naturel de comparer la création d'entreprise à un jeu d'enfant. Elle aussi part bien souvent d'une idée simple, qui fait ensuite son chemin. Et plus les participants sont nombreux, plus la partie peut devenir passionnante - pour le jeu d'enfant comme pour la création d'entreprise. Où donc pouvons-nous voir quelque chose de vert ?

Aux alentours du siège de Bosch à la Schillerhöhe, à Stuttgart, il n'y a quasiment que des arbres à perte de vue. Presque tout est vert. De nombreux chercheurs de Bosch voient également les choses en vert. Près de 45 % des dépenses de recherche et développement sont consacrées à des produits économes en énergie et en ressources,

parmi lesquels figurent les lave-vaisselle verts, les systèmes de chauffage verts et les cellules solaires vertes. "Mais papa, notre lave-vaisselle est blanc, non ?" "Oui, mais tu sais..." Et c'est là que le jeu devient vraiment passionnant.

Où d'autre pouvons-nous voir quelque chose de vert ? "Nous voyons des cellules solaires organiques", répond Heliatek. "Et nous, des batteries lithium-ion", ajoute Samsung. "Nous aussi, nous voyons quelque chose de vert", renchérit GreenPeak. "C'est la technique sans fil qui récupére elle-même son énergie." "Hmm", répond Bosch, "nous nous sommes déjà intéressés à cette idée. Dites-nous en davantage et nous pourrons peut-être nous joindre à vous pour créer ensemble encore plus de choses vertes." C'est là que les choses deviennent passionnantes pour les entreprises également.