Icon--AD-black-48x48Icon--address-consumer-data-black-48x48Icon--appointment-black-48x48Icon--back-left-black-48x48Icon--calendar-black-48x48Icon--Checkbox-checkIcon--clock-black-48x48Icon--close-black-48x48Icon--compare-black-48x48Icon--confirmation-black-48x48Icon--dealer-details-black-48x48Icon--delete-black-48x48Icon--delivery-black-48x48Icon--down-black-48x48Icon--download-black-48x48Ic-OverlayAlertIcon--externallink-black-48x48Icon-Filledforward-right_adjustedIcon--grid-view-black-48x48IC-logoutIC-upIcon--info-i-black-48x48Icon--Less-minimize-black-48x48Icon-FilledIcon--List-Check-blackIcon--List-Cross-blackIcon--list-view-mobile-black-48x48Icon--list-view-black-48x48Icon--More-Maximize-black-48x48Icon--my-product-black-48x48Icon--newsletter-black-48x48Icon--payment-black-48x48Icon--print-black-48x48Icon--promotion-black-48x48Icon--registration-black-48x48Icon--Reset-black-48x48share-circle1Icon--share-black-48x48Icon--shopping-cart-black-48x48Icon--start-play-black-48x48Ic-OverlayAlertIcon--summary-black-48x48tumblrIcon-FilledvineIc-OverlayAlertwhishlist
Actualités

Bosch : le chiffre d’affaires et le résultat 2018 affichent à nouveau un niveau record

30.01.2019

Le chiffre d’affaires opérationnel atteint 77,9 milliards d’euros

  • Le chiffre d’affaires opérationnel atteint 77,9 milliards d’euros
  • Le résultat opérationnel s’établit à 5,3 milliards d’euros
  • L’EBIT opérationnel atteint 6,9 % du chiffre d’affaires
  • Conduite autonome : investissements à hauteur de 4 milliards d’euros
  • Electromobilité : 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2025
  • Intelligence artificielle : 4 000 experts d’ici 2021

Stuttgart, Allemagne – Le Groupe Bosch poursuit sur la voie du succès : malgré un environnement économique difficile et la faiblesse des marchés, son chiffre d’affaires et son résultat 2018 affichent le même niveau record qu’en 2017. Selon les chiffres provisoires, l’entreprise de technologies et de services a réalisé un chiffre d’affaires opérationnel de 77,9 milliards d’euros en 2018. Des effets de change à hauteur de 2,1 milliards d’euros ont fortement pesé sur le chiffre d’affaires. Hors effets de change, les ventes ont augmenté de 4,3 %. « Bosch a réalisé de bonnes performances en 2018 malgré un environnement économique difficile. Le chiffre d’affaires et le résultat atteignent à nouveau des niveaux records », a expliqué Volkmar Denner, Président du Directoire de Robert Bosch GmbH, lors de la présentation des résultats provisoires. « En tant que leader de l’innovation, nous façonnons le changement sur nos marchés, tant sur le plan technique que commercial. Notre orientation stratégique dans l’interconnexion porte ses fruits », a poursuivi Volkmar Denner. Bosch a vendu 52 millions de produits connectables à Internet en 2018, soit 37 % de plus que l’année précédente. Pour l’exercice 2018, le résultat opérationnel avant résultats financiers et impôts (EBIT opérationnel) avoisine les 5,3 milliards d’euros. L’EBIT opérationnel devrait donc atteindre 6,9 % du chiffre d’affaires. « En 2019, Bosch entend surperformer ses marchés malgré le contexte économique difficile qui s’annonce, et maintenir son haut niveau de rentabilité », a déclaré Stefan Asenkerschbaumer, Vice-Président du Directoire en charge des finances. « Nous voulons accroître encore notre compétitivité dans tous les secteurs afin de financer le renforcement de notre leadership technologique, et donc l’avenir de notre entreprise. »

Automatisation I : des investissements à hauteur de 4 milliards d’euros

Les travaux de recherche et développement que mène l’entreprise se concentrent notamment sur la conduite autonome. Dans sa volonté de parvenir à une mobilité sans accident, Bosch poursuit deux axes de développement. Le premier porte sur les systèmes d’assistance au conducteur, qui permettront une conduite partiellement automatisée pour les véhicules particuliers (niveaux d’autonomie 2 et 3). Bosch est le leader technologique et le leader du marché dans ce domaine. L’entreprise réalisera dès cette année un chiffre d’affaires de deux milliards d’euros avec ses systèmes d’assistance au conducteur. Le second axe de développement vise la conduite autonome sans conducteur à compter du début de la prochaine décennie (niveaux d’autonomie 4 et 5). « La conduite sans conducteur donnera un nouveau souffle à la mobilité individuelle. Elle ouvrira la voie à des modèles économiques disruptifs tels que les taxis robots et une mobilité basée sur des navettes autonomes », a expliqué Volkmar Denner. Du fait de sa complexité technique, le Président du Directoire de Bosch considère l’automatisation comme un axe central d’investissement pour l’avenir : « Rien que pour la période allant jusqu’en 2022, nous tablons sur des investissements à hauteur de 4 milliards d’euros. » Près de 4 000 développeurs travaillent chez Bosch dans le domaine de la conduite autonome.

Automatisation II : un écosystème complet pour les services de mobilité

Le marché de la conduite autonome recèle un énorme potentiel. D’ici 2030, la mobilité individuelle progressera de 50 % par rapport à 2015 (source : International Transport Forum). Pour les dix prochaines années, les analystes tablent donc sur un volume de marché de près de 60 milliards de dollars pour le matériel et les logiciels destinés à la conduite autonome (source : Roland Berger). Dès 2025, 2,5 millions de navettes disponibles à la demande, pour la plupart sans conducteur, devraient circuler dans le monde (source : Roland Berger). Le chiffre d’affaires de la mobilité partagée devrait atteindre près de 160 milliards de dollars d’ici 2035 (source : Boston Consulting Group). Pour cette forme de mobilité, Bosch proposera à la fois des technologies et des services. L’écosystème Bosch pour les systèmes de mobilité comporte d’ores et déjà des services de réservation, de paiement, de stationnement, de recharge, de gestion et d’info-loisirs. Convenience Charging, une solution connectée de navigation et de recharge pour véhicules électriques, fait également partie de ces services. Le premier client régulier est le constructeur allemand de véhicules électriques Sono Motors. « Nos solutions connectées facilitent l’utilisation de l’électromobilité au quotidien », a déclaré Volkmar Denner.

Electrification I : le leadership sur le marché de masse

En 2018, Bosch a acquis 30 projets en lien avec l’électromobilité, pour un montant de plusieurs milliards d’euros. D’ici 2025, l’entreprise entend multiplier son chiffre d’affaires par dix dans le domaine de l’électromobilité, à cinq milliards d’euros. « Nous voulons devenir le leader du marché de masse de l’électromobilité », a expliqué Volkmar Denner. Aucune entreprise ne bénéficie d’un aussi large positionnement que Bosch dans le domaine de l’électromobilité. Bosch électrifie tous types d’entraînements, du vélo au camion. A titre d’exemple, plus d’un million de véhicules équipés de composants électriques ou hybrides fabriqués par Bosch circulent d’ores et déjà dans le monde. Et Volkmar Denner de poursuivre : « A l’avenir, Bosch sera présent dans chaque voiture électrique. » Cela concerne notamment la Chine, qui constitue le plus grand marché mondial de l’électromobilité. L’entreprise y est déjà leader du marché dans le secteur des véhicules particuliers. Bosch a récemment conclu un accord de coopération stratégique avec le constructeur chinois de voitures électriques NIO, qui porte sur la conduite autonome et électrique. La fabrication en série de l’e-axle (essieu électrique) un groupe motopropulseur particulièrement compact destiné aux voitures électriques, sera par ailleurs lancée en Chine en 2019. Et la production en grandes séries d’une toute nouvelle batterie 48 volts a démarré il y a quelques semaines. Dès 2030, 20 % des véhicules neufs à travers le monde seront partiellement électrifiés grâce à un système 48 volts. De plus, avec l’acquisition complète de EM-Motive GmbH, le Groupe renforce sa position sur le marché de l’électromobilité, qui connait une croissance rapide dans le monde.

Electrification II : le transport de marchandises devient électrique

D’ici 2030, le transport de marchandises aura presque doublé à travers le monde (source : International Transport Forum). « Nous voulons que les camions ne soient un fardeau ni pour le climat, ni pour la qualité de l’air. Là encore, la solution passe par l’électrification », a expliqué Volkmar Denner. Dès 2030, un véhicule utilitaire neuf sur quatre devrait être au moins partiellement électrifié. En Chine, cette proportion devrait même atteindre près d’un sur trois. Cette évolution bénéficiera également à Bosch. La gamme de produits de l’entreprise pour le transport de marchandises sans émissions comprend des entraînements 36 volts pour vélos cargos, des entraînements électriques pour véhicules utilitaires légers tels que le Streetscooter qui équipe les flottes de la Deutsche Post, des e-axles pour utilitaires polyvalents légers et lourds, des essieux électrifiés pour remorques de camions, et inclura aussi à l’avenir des systèmes d’entraînement à pile à combustible pour camions de 40 tonnes. « Quelle que soit l’option : partiellement électrique, 100 % électrique, alimentée par batterie ou par pile à combustible, nous sommes prêts pour le marché », a souligné le Président du Directoire de Bosch.

Intelligence artificielle I : une compétence clé pour Bosch

Volkmar Denner considère l’application industrielle de l’intelligence artificielle (IA) comme une compétence clé de l’avenir : « Nous voulons que d’ici le milieu de la prochaine décennie, tous les produits Bosch disposent de l’IA ou que celle-ci joue un rôle dans leur développement ou leur fabrication.

Ce sont certes les entreprises américaines et chinoises qui dominent en matière d’intelligence artificielle pour l’industrie des biens de consommation », explique-t-il, « mais sans expertise en matière de transports, d’industrie ou de bâtiments, leur potentiel sera inférieur à celui de l’IA industrielle. » Et Volkmar Denner d’ajouter que Bosch s’est fixé des objectifs ambitieux : « En tant que leader de l’innovation, nous voulons maîtriser l’IA par nous-mêmes et compter parmi les meilleurs au monde. » Bosch envisage pour ce faire de quadrupler d’ici 2021 le nombre d’experts en IA que compte le Groupe pour le porter à 4 000.

Intelligence artificielle II : des succès dans la conquête spatiale et les transports routiers

Les collaborateurs du Bosch Center for Artificial Intelligence travaillent actuellement sur près de 150 projets, dont le système de capteurs SoundSee. « L’algorithme de SoundSee fait appel à l’apprentissage machine pour déterminer ce qui est défectueux », a expliqué Volkmar Denner. Cela permet de prédire les pannes machine avec précision, de réduire ainsi les coûts de maintenance et d’accroître la productivité. Le système sera déployé à bord de la Station spatiale internationale ISS en milieu d’année. Bosch entrevoit des applications commerciales dans l’industrie, les bâtiments et le développement automobile. Une caméra multifonction destinée à la conduite autonome constitue une autre illustration des progrès accomplis en matière d’intelligence artificielle. Associant des algorithmes de traitement de l’image et les méthodes de l’IA, cette caméra automobile intelligente peut par exemple voir les piétons et identifier et prévoir immédiatement leur comportement.

Qualification : Learning Company et « Bosch Tube »

Bosch investit près de 250 millions d’euros par an dans la qualification de ses collaborateurs. Environ 19 000 programmes de formation leur sont proposés afin de les doter de nouvelles compétences et de les préparer à opérer dans de nouveaux domaines d’activité. L’initiative « Bosch Learning Company » intègre pour ce faire l’apprentissage dans le quotidien professionnel. De nouvelles offres telles que l’apprentissage vidéo ou l’apprentissage mobile via des applications viennent compléter les formations classiques en présentiel. Et Volkmar Denner de poursuivre : « La Bosch Learning Company encourage les collaborateurs à prendre des initiatives pour leur apprentissage personnel et leur permet d’aller à leur propre rythme. » « Bosch Tube », l’équivalent de YouTube pour les collaborateurs Bosch, constitue un nouveau développement. Les collaborateurs peuvent créer des tutoriels vidéo et les télécharger sur Bosch Tube. Ils y trouvent également toutes les vidéos d’apprentissage.

Agilité : un objectif unique pour le siège de l’entreprise

Bosch a réorganisé en début d’année la collaboration entre son siège social et les unités opérationnelles. « L’objectif est que le siège apporte un soutien optimal aux divisions qui transforment les solutions de mobilité et à nos activités liées à l’interconnexion via l’internet des objets », a déclaré Volkmar Denner. Pour ce faire, les structures des services centraux tels que les Achats ou les Ressources humaines ont par exemple été simplifiées. 40 départements centraux ont été regroupés pour ramener leur nombre à 20, qui seront placés à l’avenir sous la responsabilité de 4 membres du Directoire, contre 8 jusqu’à présent. Les autres membres du Directoire seront en charge des unités opérationnelles. Les fonctions centrales de l’entreprise telles que les Achats, les Finances, les Ressources humaines ou l’IT totalisent près de 20 000 collaborateurs.

Evolution de l’activité en 2018 par secteur d’activité

Les unités opérationnelles de Bosch affichent une évolution positive en 2018. Le chiffre d’affaires du secteur d’activité des Solutions pour la mobilité enregistre à nouveau en 2018 une progression supérieure à celle de la production automobile mondiale. Selon les chiffres provisoires, ses ventes ont augmenté de 2,3 % à 47 milliards d’euros. Hors effets de change, sa croissance s’est établie à 4,7 %. Le chiffre d’affaires du secteur d’activité des Biens de consommation a atteint 17,8 milliards d’euros, en recul de 3,2 %. D’importants effets de change négatifs et une forte pression sur les prix sur les principaux marchés ont pesé sur l’évolution de l’activité de BSH Hausgeräte GmbH et de Bosch Power Tools. Hors effets de change, le chiffre d’affaires a augmenté de 0,9 %. La plus forte progression de croissance, à 8,9 %, a été enregistrée par le secteur d’activité des Techniques industrielles, avec un chiffre d’affaires de 7,4 milliards d’euros. Hors effets de change, la croissance s’établit à 11 %. La division Drive and Control Technology notamment affiche cette année encore une évolution positive. Bosch envisage actuellement de vendre son activité machines d’emballage appartenant au secteur d’activité des Techniques industrielles. Le secteur d’activité des Techniques pour les énergies et les bâtiments a réalisé un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros, en progression de 2,3 %. Hors effets de change, la croissance s’établit à 4,7 %.

Evolution de l’activité en 2018 par région

Bosch affiche une évolution positive de ses activités en Europe. Ses ventes y ont atteint 41 milliards d’euros, soit une progression de 2,1 %. Hors effets de change, la croissance atteint 3,7 %. Cette progression a été enregistrée essentiellement en Allemagne et en Autriche. En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires s’est établi à 12,3 milliards d’euros, soit une hausse de 2,8 % en valeur nominale, et de 7,9 % hors effets de change. C’est surtout l’activité automobile qui a contribué à l’évolution du chiffre d’affaires. En Amérique du Sud, le chiffre d’affaires est inférieur à celui de l’année précédente, en raison essentiellement des énormes effets de change négatifs qui sont pesé sur les marchés clés du Brésil et d’Argentine. En valeur nominale, les ventes ont diminué de 7,8 % à 1,4 milliard d’euros. Hors effets de change, elles ont progressé de 8,9 %. Le chiffre d’affaires dans la région Asie-Pacifique incluant l’Afrique affiche une hausse de 0,4 % à 23,2 milliards d’euros. Hors effets de change, la progression est de 3,1 %. La région réalise aujourd’hui près de 30 % du chiffre d’affaires global du Groupe.

Effectifs : en progression de 7800 personnes

Au 31 décembre 2018, le Groupe Bosch comptait environ 410 000 collaborateurs dans le monde, soit 7 800 de plus que l’année précédente. Les effectifs de Bosch ont progressé essentiellement dans les régions Europe et Asie-Pacifique. En Allemagne, ils ont augmenté de 1 700 personnes. La demande en experts IT et logiciels demeure forte et soutenue.

Prévisions pour 2019 : maintien du haut niveau de résultat

Bosch table sur une croissance économique mondiale de 2,3 % en 2019. « La prudence de nos prévisions s’explique par les nombreux développements géopolitiques actuels tels que l’incertitude quant au Brexit et les divers conflits commerciaux. De plus, un protectionnisme économique agressif se traduisant par des sanctions douanières ou la résiliation d’accords de libre-échange nuit à l’investissement et à la consommation », a déclaré le Directeur financier. Malgré cela, Bosch entend continuer à surperformer les marchés concernés en 2019 et maintenir son haut niveau de résultat en dépit d’investissements considérables.

Le tableau des chiffres provisoires est disponible en annexe.

Visuels : #988670, #1138651, #1142696, #1703394, #1821558, #1826701, #1821557, #1826702, #1826705, #1826706, #1826708, #1826711, #1284540, #1284563

Infographies : #1826850, #1826851, #1826852, #1826853, #1826854, #1826855, #1826856

Contact Robert Bosch France :

VP Communication et Affaires publiques

Harald Frank-Lerendu

Tél : +33 1 40.10.76.70

Contact presse :

B2P Communications Consulting

Bénédicte de Peretti

Tél : +33 6 51.25.91.24

Bosch : le chiffre d’affaires et le résultat 2018 affichent à nouveau un niveau record

Bosch : le chiffre d’affaires et le résultat 2018 affichent à nouveau un niveau record

Téléchargez le communiqué de presse

Le Groupe Bosch est un important fournisseur mondial de technologies et de services. Avec un effectif d’environ 410 000 collaborateurs dans le monde (au 31/12/2018), le Groupe Bosch a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 77,9 milliards d’euro selon les données provisoires. Ses activités sont réparties en quatre domaines : Solutions pour la mobilité, Techniques industrielles, Biens de consommation et Techniques pour les énergies et les bâtiments. En tant que société leader de l’Internet des objets (IoT), Bosch propose des solutions innovantes pour les maisons intelligentes, les villes intelligentes, la mobilité connectée et l’industrie connectée. Le Groupe utilise son expertise en matière de technologie des capteurs, de logiciels et de services, ainsi que de son propre Cloud IoT pour offrir à ses clients des solutions inter-domaines et connectées à partir d’une source unique. L’objectif stratégique du Groupe Bosch s’articule autour des solutions pour la vie interconnectée. Avec ses produits et services à la fois innovants et enthousiasmants, le Groupe Bosch entend améliorer la qualité de la vie, en proposant dans le monde entier des « Technologies pour la vie ». Le Groupe Bosch comprend la société Robert Bosch GmbH ainsi qu’environ 440 filiales et sociétés régionales réparties dans près de 60 pays.

En incluant les partenaires commerciaux, le Groupe Bosch est alors présent dans la quasi-totalité des pays du globe. Ce réseau international de développement, de fabrication et de distribution constitue l’élément clé de la poursuite de la croissance du Groupe. Bosch emploie près de 69 500 collaborateurs en recherche et développement répartis sur 125 sites dans le monde.

L’entreprise a été créée par Robert Bosch (1861-1942) en 1886 à Stuttgart sous la dénomination « Werkstätte für Feinmechanik und Elektrotechnik » (Ateliers de mécanique de précision et d’électrotechnique). La structure particulière de la propriété de la société Robert Bosch GmbH garantit la liberté d’entreprise du Groupe Bosch. Grâce à cette structure, la société est en mesure de planifier à long terme et de réaliser d’importants investissements initiaux pour garantir son avenir. Les parts de capital de Robert Bosch GmbH sont détenues à 92 % par la fondation d’utilité publique Robert Bosch Stiftung GmbH. Les droits de vote liés à ce capital social sont confiés majoritairement à la société en commandite Robert Bosch Industrietreuhand KG, qui exerce la fonction d’associé actif. Les autres parts sont détenues par la famille Bosch et par la société Robert Bosch GmbH.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.bosch.fr, www.bosch-presse.de, www.twitter.com/BoschPresse et www.twitter.com/BoschFrance.

Partagez sur :

Contactez-nous

Harald Frank‑Lerendu
Directeur de la Communication Robert Bosch (France) SAS C/CCR-FR; C/AGR-FR
E-mail

Contactez-nous

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.
Téléphone

Autres actualités